Article mis en avant

Bonjour…

… et bienvenue sur mon blog. C’est un espace de débat que je mets à votre disposition pour éprouver mes analyses et propositions.Notre « modèle français » doit se tenir prêt à bouger profondément. Puissions-nous tenter de rendre le chemin compréhensible, sympathique et entraînant.

Merci de votre attention et de votre aide.

 

Jean Arthuis
Retrouvez les actualités du parti de Jean Arthuis sur le portail de l’Alliance Centriste !

PRODUIRE EN MAYENNE – Mes voeux aux Mayennais

VŒUX 2012 du Président du Conseil général LAVAL – Vendredi 6 janvier 2012

PRODUIRE EN MAYENNE

L’année qui s’ouvre s’annonce exceptionnelle à bien des égards. Elle est bissextile, contribution heureuse à la croissance, un jour de travail en plus, nous en aurons bien besoin pour inverser la tendance. Année exceptionnelle tant elle est jalonnée de rendez-vous électoraux cruciaux, circonstances idéales, je le crois, pour stimuler la lucidité, le courage et la volonté. Enfin, année exceptionnelle en ce qu’elle commence par une récession attendue, conjoncture providentielle pour que s’opère le rebond salutaire. Non, cette fois-ci, contrairement aux années précédentes, je ne me permets pas d’évoquer les lourdes incertitudes qui obscurcissent l’horizon. La crise est là, et bien là, elle est mondiale, elle est européenne, elle est aussi française. Et sa gravité va enfin permettre d’engager les vraies réformes nécessaires au redressement. Il suffit d’écouter les responsables politiques, ils ne vont pas tarder à ce déclarer prêts à se rassembler dans l’intérêt du pays, leurs avis convergent déjà, au moins sur une question vitale : la nécessité de « produire en France ». Cet objectif de « produire en France » est évidemment le sage préalable au « consommer français », ce slogan du nouveau patriotisme économique. Ces propos sont prometteurs. Soyons confiants, les fondamentaux sont de retour. Les consommateurs et les producteurs sont en voie de réconciliation. Oui, l’année qui s’ouvre légitime tous les espoirs.

Lire la suite

Sommes-nous dans un monde de fous ?

Alors que l’Europe est en crise, que le feu est dans la maison, qu’il y a urgence à rétablir la compétitivité de l’économie, que nous devons réduire nos dépenses publiques, le Préfet de la Mayenne me met en demeure de faire établir une coûteuse « carte du bruit », conformément à une directive européenne du 25 juin 2002 sur l’évaluation et la gestion du bruit dans l’environnement ! C’est ainsi que l’Europe et la gouvernance publique se disqualifient aux yeux de nos concitoyens. Je n’ai pas l’intention, eu égard aux circonstances, de demander aux conseillers généraux de la Mayenne de mobiliser nos ressources dans une telle gabegie.

L’Europe n’a pas reçu mission de nous casser les pieds sur des sujets accessoires. Nos gouvernements sont complices d’une commission qui perd de vue l’essentiel.

TVA sociale: le Danemark à la tête de l’Union européenne

Le Danemark, non membre de la zone euro, prend la présidence de l’Union européenne au moment où l’euro atteint ses dix ans. Notre monnaie unique a passé Noël et se porte bien. Saluons sa robustesse puisqu’elle a résisté à la calamiteuse gouvernance de la zone euro. J’espère que le gouvernement Danois fera tout pour permettre aux dix-sept membres de la zone euro de tirer les enseignements de cette première décennie et de franchir une étape décisive en vue d’une gouvernance effective, prompte à réagir, solidaire, confiante et démocratique. J’aurai l’occasion d’y revenir dans les prochaines semaines en rendant compte de la mission que m’a confiée le Premier ministre.

Lire la suite

Une TVA sociale enfin !

Il faut cesser de pratiquer ce «droit de douane à l’envers» acquitté sur nos productions nationales et dont sont exonérées nos importations. Il y a urgence à alléger, voire à supprimer ce mode de financement pour des missions mettant en cause la solidarité nationale. Deux piètres arguments sont avancés pour repousser la réforme : l’injustice et l’inflation.

Le Premier ministre vient de me confier une mission sur l’avenir de la zone euro

Dans le contexte de crise des dettes souveraines, j’ai accepté la mission que le premier Ministre vient de me confier sur l’avenir de la zone euro. Il s’agit « en lien avec les principaux partenaires de la France y compris en dehors de cette zone, d’étudier les moyens de renforcer la gouvernance de la zone euro et d’assurer sa stabilité à long terme ». Nommé parlementaire en mission auprès du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, je pourrai prendre appui sur ses services, sur ceux du ministère des affaires étrangères et européennes ainsi que sur le secrétariat général des affaires européennes. Dès les prochains jours, je vais m’organiser pour tenter de répondre à ce défi, me souvenant de la part que j’ai prise, dans le gouvernement d’Alain Juppé, dans l’élaboration du pacte de stabilité et de croissance en vue de permettre l’institution de la monnaie unique et dans les efforts budgétaires nécessaires, entre 1995 et 1997, pour qualifier la France dans le premier cercle de la zone euro.

Lire la suite

Entente cynique entre actionnaires et consommateurs aux dépens des producteurs et des salariés

La mondialisation a rendu possible une entente imprévue entre les actionnaires et les consommateurs, excluant du partage les producteurs et les salariés. Pendant longtemps, la répartition des fruits de la création de richesses s’est exercée entre le capital et le travail au sein d’un monde relativement étanche, peu exposé à la concurrence internationale. L’avènement de la grande distribution et sa concentration ont changé la donne. En position dominante vis-à-vis de ses fournisseurs, le distributeur affiche l’ambition séduisante de défendre les consommateurs. Pour y parvenir, il prend en tenaille ses fournisseurs, les producteurs, pour obtenir d’eux des réductions de prix. Ils n’ont d’autre choix, dans ce combat singulier, que d’accroître leur compétitivité, aussi longtemps qu’ils le peuvent, ou bien de succomber. L’arrivée des moyens modernes de transport et de communication ouvre une troisième voie de survie. La fuite vers d’autres sites de production, la délocalisation des activités et des emplois. Cynique issue pour la cohésion sociale. C’est ainsi qu’un nombre croissant de femmes et d’hommes sont privés de leur emploi et de leur pouvoir d’achat le plus digne.

Lire la suite

Euro: début de réalisme ! Esquisse de fédéralisme de la zone euro

Théâtralisation excellente, accord aux forceps, la zone euro survit à la crise grecque. Pour une fois, le réalisme fait son apparition en prescrivant l’annulation de la moitié de la dette. Dès lors, la Grèce doit assumer et opérer, sous strict contrôle, si elle entend rester dans la zone euro, les réformes qui conditionnent son redressement. Le pacte de stabilité et de croissance ne peut plus être confondu avec un pacte de tricheurs et de menteurs. Le Fonds européen de stabilité financière est renforcé mais relève en partie du “hors bilan”, il devra faire l’objet d’une stricte vigilance. Il pourrait rapidement prendre en charge les besognes de refinancement des dettes souveraines de partenaires en difficulté, opérations que la Banque centrale européenne répugne à accomplir. Quant à l’appel au fonds souverains, c’est du crédit à la consommation.

Lire la suite